Jeunes retraits, vous souhaitez déménager et un prêt est nécessaire pour vous fournir le logement souhaité? Ou voulez-vous investir dans le bien locatif? Rien n'est possible, même si l'assurance de l'emprunteur pourrait rendre la tâche plus difficile

A 65 ans, le réflexe est de dire qu'on ne peut jamais emprunter plus de 20 ans tant que c'est possible! Ce cri sincère vient de Philippe Taboret, directeur général adjoint du réseau Cafpi. Trop cher, crédit pour les personnes âgées? Ou inaccessible? Faux, selon Philippe Taboret, qui résume en une phrase le problème de l'hypothèque après la retraite: obtenir un prêt n'est pas plus difficile, la procédure est plus compliquée! L'ombre est bien, mais important.

En lidal, emprunter juste avant la retraite

En effet, les courtiers en crédit conseillent les prêts avant la retraite, si possible. Si la part des prêts de plus de 50 ans a fortement augmenté au cours des 5 dernières années, seuls 3% de nos clients seront retirés au moment de la souscription du crédit, explique Jrme Robin, directeur général de Vousfinancer, l'achat d'énergie des personnes âgées dans l'immobilier. Mais ils ont emprunté quelques années plus tôt, histoire de se constituer un patrimoine et de préparer leur retraite!

Seulement 3% de nos clients sont retirés au moment de l'inscription pour un crédit

Pourquoi Tout simplement parce que les revenus sont plus élevés pour la retraite. Cela permet de rembourser le crédit plus rapidement et ainsi de rembourser une période plus courte. Philippe Taboret souligne que les banques et les courtiers proposent des crédits aux enfants de cinq ou deux ans afin de réduire les mensualités de départ à la retraite, ce qui rime avec une diminution moyenne d'un quart des revenus selon le Conseil d'orientation des retraites. . Cependant, l’érosion des revenus est très différente selon les profils: -10% presque -45% dans certains cas, pour les retraits à hauts revenus en fin de carrière. Dans Lidal, il est donc préférable d’anticiper le crédit dans le cas d’un investissement locatif. Pas nécessaire quand il s'agit d'exercer, de changer de ville, quand les restrictions professionnelles disparaissent.

Obstacle principal: assurance emprunteur

Est-ce si handicapant d’emprunter après avoir basculé une vie active, la vie de jeune retrait? Non, dit Philippe Taboret de Cafpi, qui a déclaré qu'il n'y avait pas de liste tarifaire spécifique ni de désavantage pour les personnes âgées. Au contraire: les retraits sont des clients intéressants pour les banques! Parce qu’ils entraînent la richesse, des investissements tels que l’assurance-vie. En résumé, en plus de la question évidente du niveau de revenu, le passage à la retraite ne demande aucun doute sur votre capacité à obtenir un prêt. D'autre part, les prêts avancés compliquent la situation de l'assurance emprunteur, réclamation systématique des banques.

La durée du crédit est inférieure à celle de l'assurance

C'est en plus de l'assurance prêt immobilier qui déterminera la durée possible du prêt, comme le confirme Laurence Blain-Davidovici, l'emprunteur de l'assurance chef de produit chez LCL: En règle générale, la durée du crédit correspond à celle de l'assurance. Grâce à notre contrat d’assurance emprunteur individuel adapté au client dit "senior", une assurance est possible jusqu’au jubilé de l’assuré de 80 ans et avec une garantie de 90 ans.

Jusqu'à 90 voire 95 ans à la fin du prêt

Fin décembre, le courtier Credixia a annoncé que, sous certaines conditions, une banque accepte désormais des prêts pouvant être étalés sur 35 ans, avec un maximum de 95 ans à la fin du remboursement et sans assurance emprunteur obligatoire. Une offre qui fonctionne comme une niche, cependant. Dans votre étude sur le crédit senior, Youfinancer indique que la plupart des banques acceptent de couvrir l'emprunteur par des assurances de groupe jusqu'à l'âge de 75 ans à la fin du prêt. À la fin de la période de prêt, il peut être prolongé jusqu’à 90 ans, voire 95 ans, à condition d’opter pour une dette d’assurance emprunteur (ou individuelle, incrémentielle mensuelle), différentiateur de l’offre de groupe traditionnellement proposée par les banques, fixé mensuellement.

Coûts d'assurance plus élevés

Faut-il avoir peur d'un prix beaucoup plus élevé? L’assurance coûtera forcément plus cher que dans votre jeunesse. Beaucoup plus cher? Tout dépend du profil et des antécédents médicaux. Mais les taux de base sont en réalité plus élevés: pour les banques en assurance de groupe, la société spécialisée BAO a estimé le coût de l'assurance à 0,26% du capital de départ par personne et par an pour un emprunteur de 26 ans, et de 0,46% pour un emprunteur de 46 ans. couverture totale et une moyenne de 1,31% pour un emprunteur de 66 ans avec une limite de couverture. BAO souligne toutefois que les taux d'intérêt des seniors varient considérablement d'un réseau à l'autre, avec un taux de 0,78% réservé pour la Banque Postale et de 1,75% pour la Société Générale. Dans les cas extrêmes, pour les profils présentant des risques médicaux élevés, les ratios d'usure – la limite maximale du crédit prévu par la réglementation – peuvent être dépassés: l'emprunt devient impossible, sauf en effectuant un configuration financière spécifique.

Plus généralement, afin de limiter le coût de l'assurance de l'emprunteur, la solution implique souvent une assurance individuelle au lieu de choisir le contrat de groupe de la banque. Dans ce cas, en effectuant une simulation sur l’un des nombreux simulateurs d’assurance individuelle disponibles en ligne, un emprunteur de 30 ans peut viser un emprunt d’environ 0,10% pour un emprunt de 200 000 euros sur 20 ans, contre 0,70%. % pour un emprunteur. 65 ans.

Couverture d'assurance réduite

Toutefois, l'emprunteur ne court plus le risque de perdre son emploi en raison d'une invalidité et donc de ses sources de revenus: au lieu du risque de décès, d'incapacité de travail et d'incapacité de travail, la couverture est généralement limitée à une seule. garantie dcs. Patrick Cuvillers, chef de produit marketing chez LCL, présente des études de cas au cas par cas: selon l’étude de risque, nous pouvons accepter une couverture inférieure de la part des emprunteurs ou même d’une part.

Passé 55 ans, et au-delà de 150000euros, le bilan de santé est quasi systématique

Être en cas de problèmes de santé récents (2)il faudra probablement faire appel à un assureur alternatif, par exemple un acteur mutualiste. Le principal pilier de l'assurance-crédit, Philippe Taboret, de Cafpi, conseille de donner la priorité à ce site, avant même que la demande ne soit formulée: à seulement 55 ans et plus de 150000 euros, le bilan de santé est quasi systématique. Cela implique notamment une prise de sang et le plus tôt possible, avec éventuellement un électrocardiogramme, entre autres. Cela peut prendre du temps! Pas nécessairement un frein de crédit, mais une réelle limitation.

Ce qu'il faut retenir

La Lge n’a pratiquement aucune influence sur le crédit immobilier en tant que tel: taux nid dintrt pas nécessairement plus élevéet la vieillesse de fin du remboursement peut parfois approcher 90 ans.

D'autre part, il y a des implications importantes pour celaassurance emprunteur, systématiquement revendiqué par les banques. le lit bébé de l'assurance plus importantet le couverture généralement avec un réduit. Il est conseillé de commencer par regarder ce point et même de rechercher un assureur avant de trouver la banque.

(1) Intérêts d’assurance comparés au capital de démarrage, par an, pour un prêt de 20 ans avec couverture PTIA-IPT-ITT pour les emprunteurs de 26 ans, un prêt de 15 ans pour les emprunteurs de 56 ans et pour la couverture uniquement, ainsi qu’un prêt de 12 ans pour Emprunteurs de 66 ans. Source: Observatoire de l'assurance emprunteur BAO – Frais bancaires 2017.

(2) En cas de risque accru, vous pouvez compter sur l'accord Aeras (assurer et emprunter avec un risque accru pour la santé). Mais attention: pour les prêts immobiliers, cet accord stipule que la durée maximale du prêt est telle que l’âge de l’emprunteur ne dépasse pas 70 ans à la fin du prêt.