Les règles d'or pour un investissement locatif réussi

0
2

Acheter pour louer, l’idée a quelque chose à tenter … qu’il s’agisse de bâtir un patrimoine ou une diversification, un complément à la retraite, la vie future d’une maison ou la revente à la plus-value. Les raisons d'investir dans l'immobilier locatif ne manquent pas. Surtout parce que les taux d'intérêt sur les prêts sont maintenant presque historiquement bas. Et ce logement à long terme reste l’un des meilleurs investissements, par exemple dans l’investissement en actions, selon la dernière enquête annuelle sur les performances de l’institut pour l’immobilier et l’épargne foncière: entre 2002 et 2017, le rendement moyen était de 9,7%. pour le logement, contre 8,5% pour les actions.

Impôts d'impôt

Sans oublier le coup de pouce de certains appareils fiscaux, avec quelques nouvelles fonctionnalités. Par exemple, la nouvelle loi Denormandie prévoit désormais des réductions d'impôt pour rénover et louer à l'ancienne. Autre avantage, le dispositif d’investissement locatif Pinel, reconduit pour quatre ans, permet de réduire l’impôt sur les nouveaux biens immobiliers pour les personnes qui achètent dans des zones restreintes, en fonction de la durée du logement locatif (12% pour 6 ans, 18% pour 9 ans ou 21 ans). % pour 12 ans) et soumis à un plafond de prix de location. Quant à la loi Censi-Bouvard, grâce à laquelle on peut bénéficier d'une réduction de la taxe de 11% sur l'investissement réalisé, pour l'acquisition d'une nouvelle résidence aménagée en résidences de services à désigner à partir de l'âge de neuf ans, il vient d'être prolongé jusqu'à la fin de 2021.

Définir les objectifs et les options de financement

Mais pour réussir votre investissement locatif, vous devez toujours poser les bonnes questions et les informer avec soin avant de prendre des décisions éclairées. Il est clair qu’il s’agit de la première exigence avant de commencer un investissement locatif: définissez son objectif, puis évaluez ses options de financement. Y a-t-il une contribution personnelle? Quelle est la capacité d'emprunt et de prêt? Quel est le reste à vivre? Les revenus locatifs couvriront-ils l'effort mensuel? Quel type de prêt choisir? Investir dans des biens immobiliers anciens ou nouveaux? Quel système fiscal va s'appliquer? Un autre bien potentiel, à emporter. Un service qui associe le promoteur immobilier Kaufman & Broad à ses conseillers, qu’il s’agisse de financement, en soutenant des procédures administratives et des simulations financières gratuites, ou en personnalisant l’intérieur de logements futurs.

Choisir le bon logement: le type et le lieu

Reste à choisir le type et l'emplacement du logement. Si de petites zones continuent à préférer des rendements attrayants, l'environnement des biens achetés n'en est pas moins un facteur clé. La proximité des écoles, des commerces, des routes, des projets de développement en cours… tout améliore l'attrait d'une adresse et facilite la recherche de candidats à la location. D’autres questions peuvent également faire partie du choix de vivre éventuellement dans le bâtiment. En bref, autant de paramètres à décomposer et à méditer (et en particulier parce que le loyer n'est pas un investissement exempt de restrictions ou de risques de dangers tels que le loyer impayé), si nous avons le meilleur retour sur investissement que nous avons acheté pour le loyer. Un choix qui, selon l’INSEE, a été fait par 7,6% des ménages français propriétaires d’au moins un logement locatif.