Le parking public de Dinant est à vendre

0
2

Noms

Le projet immobilier de l'école Notre-Dame est bien entretenu.

Une annonce récemment publiée sur Immoweb a néanmoins surpris beaucoup de Dinant. Le parking public de Dinant, né dans le jardin de l'ancienne école Notre-Dame, est à vendre.

La publicité se lit comme suit: "A vendre: places de stationnement publiques avec un rendement net minimum de 4%. Augmentation des revenus à mesure que le chiffre d’affaires augmente de 88 places. Une fosse à ciel ouvert, des charges légères. Centre de la ville wallonne Très forte croissance Risque réparti sur des milliers de clients Zéro risque d’impayés prêts Possibilité de poursuivre la gestion par le propriétaire actuel Revenu annuel minimum 100 000 € garantis par banque Prix de vente: 2 500 000 € en mains. "

Le promoteur du projet est la société Katrix, derrière laquelle est assis l'homme d'affaires Stéphan Jourdain. "Au cours des vingt-cinq dernières années, Katrix SA a développé, au sein de filiales ad hoc ou par leur intermédiaire, une gamme impressionnante de projets immobiliers, exclusivement dans deux secteurs spécifiques: la réhabilitation et la redistribution de propriétés atypiques (châteaux, collèges, couvents …) à Bruxelles et en Wallonie. (environ 15 bâtiments traités de cette manière) et la réaffectation, après rénovation et scission, de grandes unités industrielles abandonnées à des fermes de fermes (environ vingt sites traités). "

La réutilisation de l'école Notre-Dame, le bâtiment qui entoure le parking, est toujours d'actualité. Il prévoit pour cela: la mise en place de 25 unités résidentielles, un espace commercial de 900 m2, et un parking public de 85 unités. Initialement, il commencerait début octobre, car la commercialisation avait été annoncée pour juin 2019.

Contacté par nos soins, Stéphan Jourdain répond à la vente du garage: "C’est mon métier depuis 40 ans d’acheter, de transformer et de revendre des marchandises, aussi simple que cela, puisque ce sont les recettes qui justifient le prix, projet immobilier bien sûr, mais traîné parce que le mois dernier nous avons seulement réussi à atteindre le bâtiment que nous avons manqué dans ce bloc. "

"L'annonce de la vente du parking ne me surprend pas au vu du métier de M. Jourdain, note Thierry Bodlet, navire de l'Urbanisme. La ville est intéressée par le maintien d'un espace de stationnement en centre-ville.Si nous pensons que c'est un besoin Fondamentalement important, nous pourrions recourir à une expropriation d’intérêt public pour la préserver, le promoteur se privant de places de stationnement pour les logements annoncés, c’est étonnant.

JVE