La mairie de Paris continue Airbnb

La mairie de Paris continue Airbnb

La mairie de Paris se plaint d'Airbnb (© News Immobilier)

Le maire de Paris lance un défi au leader de la location saisonnière pour 1000 annonces de logements en ligne, sans numéro d'enregistrement.

(LaVieImmo.com) – Nouvelle lutte entre la mairie de Paris et Airbnb: la ville a poursuivi la plateforme de location en justice, punie d'une amende de 12,5 millions d'euros pour le placement en ligne de 1 000 logements enregistrés en vertu de la loi Elan.

"Le règlement n'est pas respecté", selon la Ville de Paris, qui rappelle la règle qui limite le loyer d'un logement à 120 jours par an et prétend avoir un numéro d'enregistrement. La loi Elan stipule que la société paie une amende de 12 500 euros pour chaque offre non conforme. Selon ces dispositions, le maire de Paris a saisi le procès du vendredi, selon des documents à la connaissance de l'News Immobilier, pour confirmer les informations du JDD.

"Les 31 agents assermentés" ont décollé des annonces "dans les communes les plus touchées par la location" (du 1er au 7ème arrondissement et dans le populaire XVIIIème arrondissement), dont les maisons sont louées à plus de 100 euros par nuit. eu plus de dix commentaires (preuve d'une location régulière), précise l'environnement du maire de Paris. Au total, 1 000 annonces & # 39; sans numéro d'enregistrement.

Ne deviens pas une Venise

Interrogée par l'News Immobilier, Airbnb, qui propose environ 65 000 annonces à Paris, dont 40% auraient une bonne réputation, a indiqué qu'elle avait "pris toutes les mesures appropriées" pour aider les hôtes parisiens à louer leur logement conformément aux dispositions en vigueur. règles, conformément à la réglementation européenne ".

Mais "nous affirmons que les règles introduites à Paris" sont "inefficaces, disproportionnées et incompatibles avec la réglementation européenne", a ajouté la société, souhaitant "travailler avec toutes les parties prenantes sur des solutions véritablement adaptées aux villes". Français et leurs habitants ".

"C'est une question très sensible", a admis à l'News Immobilier la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui "ne souhaite pas que Paris soit dans la situation de Venise ou de Barcelone, où la population augmente par rapport aux visiteurs". Actuellement, pour le maire de Paris, "ce n'est pas l'économie du partage, mais la prédation, pas l'artisanat, mais l'industrie lourde".

26 000 maisons à louer de moins dans le centre de Paris

Les derniers chiffres de la mairie indiquent que "26 000 foyers", mis en ligne sur Airbnb il y a quelques mois, ont disparu du loyer classique au centre de la capitale.

De plus, la population de la capitale diminue depuis plusieurs mois, notamment dans l'hypercentre, selon des études récemment publiées par le maire de Paris.

En vertu d'une obligation légale différente, la ville a reçu 7,5 millions d'euros de taxe de séjour via Airbnb en 2018, une collecte automatisée.

(Avec News Immobilier)